(+596) 696 06 13 17 contact@lesclesdalice.fr

Mancenillier : fuyez !

Le blog d'Alice

Lorsque nous accueillons des locataires, presque tous nous parlent des serpents, des araignées ou autres bêbêtes qui font peur mais, s’il y a une chose dont il faut se méfier ici, c’est… un arbre ! Eh oui, un arbre : le mancenillier ! Bon, c’est sûr qu’il ne vous sautera pas dessus, mais qu’il est tentant de s’abriter du soleil ou d’une averse sous son joli feuillage bien vert toute l’année, de ramasser un de ses petits fruits à l’odeur citronnée bien agréable -on dirait une petite pomme verte. Mais ne vous laissez pas piéger, c’est un des arbres les plus dangereux au monde, tout en lui est toxique (sauf pour les iguanes, qui l’adorent, mais ce sont bien les seuls !) !

Mancenillier (Hippomane mancenilla)

Alors quelques conseils :
-n’arrachez pas ses feuilles et n’en cassez pas les branches, sa sève blanchâtre est acide,
– ne ramassez jamais son fruit et surtout ne le portez jamais à la bouche, il est mortel,
– ne vous abritez pas sous un mancenillier s’il pleut, l’eau qui coule le long de ses feuilles devient de l’acide,
– évitez de faire la sieste sous un mancenillier, au risque d’avoir mal à la tête (et de vous retrouver à l’hôpital en cas d’averse soudaine)

ET SURTOUT, NE LAISSEZ JAMAIS VOS ENFANTS S’EN APPROCHER !!!

Mancenillier (Hippomane mancenilla)
Mancenillier (Hippomane mancenilla)
Feuille de mancenillier (Hippomane mancenilla)
Feuille de mancenillier (Hippomane mancenilla)

Voici comment le reconnaître : c’est un petit arbre qui ressemble un peu à un poirier. Ses feuilles sont petites, fines et arrondies. Son tronc est épais, de couleur rouge/gris. Sa taille varie de 5 à 10mètres, mais il peut facilement atteindre les 20 mètres s’il est bien abrité.
Mais bon, si comme moi, vous ne visualisez pas vraiment un poirier ou que pour vous rien ne ressemble plus à une feuille qu’une autre feuille, bref que la botanique et vous, cela fait deux, pas de panique : en Martinique, la plupart du temps (et surtout dans les zones fortement fréquentées), les autorités le marquent d’un trait rouge (voire mettent une pancarte). Du coup, c’est vraiment facile de le repérer !

Bon,comme vous avez lu ce qui précède, vous n’aurez pas de problème, mais juste au cas où…
En cas de légère brûlure cutanée, nettoyez abondamment à l’eau. N’avalez pas votre salive en cas de contact avec la bouche et, allez demander conseils à la pharmacie.
Pour des brûlures plus graves au visage, à la bouche ou aux yeux, rendez-vous immédiatement aux urgences.
Enfin, en cas d’intoxication légère, il existe des remèdes naturels tels que la feuille d’olivier bord de mer (il en pousse souvent dans le voisinage du mancenillier, la nature est bien faite !) ou même l’eau de mer.

Enfin le mieux, c’est quand même d’aller à la pharmacie 😉

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *